Techno » Tablettes, Test

Essai de la tablette HP TouchPad et du (toujours) superbe WebOS

Publié par Maxime Johnson le 29 juin 20116 commentaires

Je le cacherai pas, j’ai toujours eu un faible pour WebOS, le système d’exploitation développé par Palm et lancé avec le premier Palm Pre il y a maintenant 2 ans. Petit aperçu de la HP TouchPad, la première tablette équipée de ce système d’exploitation, qui devrait être lancée au Canada le 15 juillet prochain à partir de 520$.

Mise à jour
Un paragraphe a été ajouté à la fin de ce test suite à l’annonce de l’abandon de la TouchPad par HP et, surtout de son nouveau prix de 99$ (99€ en France).

Première constatation lorsqu’on essaie la HP TouchPad, le passage du format 3,1 pouces au format tablette de 9,7 pouces se fait tout en douceur. En fait, l’interface WebOS est probablement la plus agréable à utiliser, toutes tablettes confondues.

Malheureusement, comme c’était le cas avec les Palm Pre et Palm Pre 2, le système d’exploitation est toutefois limité par certains aspects matériels de la tablette TouchPad, notamment son format et quelques caractéristiques manquantes.

Note: certaines caractéristiques de la HP Touchpad ne sont pas encore disponibles, ce billet – qui est plus un aperçu pour le moment – sera donc mis à jour au cours du mois de juillet pour en faire un véritable test.

Logiciel (WebOS)

Présentation
WebOS 3.0 offre toujours la même interface avec des cartes que ses prédécesseurs, où chaque carte représente une application ou une tâche ouverte. Comme c’était le cas avec le Palm Pre 2, ces cartes s’affichent par groupes. Par exemple, si vous ouvrez un lien dans un courriel, la carte de la page Web restera groupée à celle du courriel.

Pour fermer une application, il suffit de cliquer sur le bouton central de la tablette, ce qui réduit l’application et affiche les cartes, et de glisser la carte de l’application vers le haut.

Aucun autre système d’exploitation n’offre un moyen aussi efficace et agréable de fonctionner (même si la BlackBerry PlayBook émule un peu cette interface).

Parmi les autres fonctionnalités de bases réussies par WebOS, notons le système de notifications, peu intrusives mais quand même complètes, où il est facile d’enlever des éléments à mesure qu’elles sont consultées, et l’intégration de Bing pour les cartes, qui permet par exemple de voir le trafic en temps réel.

L’outil de recherche universelle « Tapez maintenant… » (« Just type… » en anglais) est également plutôt réussi. En plus de rechercher dans sa musique, ses contacts, ses applications, ses courriels et autres (comme c’est généralement le cas), Tapez maintenant… permet de rechercher sur le Web (avec le service de notre choix) et d’effectuer des actions rapides, comme publier directement un message sur son profil Facebook ou Twitter.

Malheureusement, si la plupart des gestuelles disponibles sur les Palm Pre et Palm Pre 2 fonctionnent toujours, le mouvement de retour en arrière sur le bouton central pour reculer a été enlevé et est plutôt remplacé par un bouton logiciel «Retour», comme sur iOS, mais dans le bas à gauche. Dommage.

Synergy

La plus grande force de WebOS demeure probablement Synergie, un système qui rassemble tous nos différents comptes, comme Facebook ou Google.

À peu près toutes les plateformes offrent désormais un moyen de rassembler nos différents contacts, mais aucun ne le fait avec l’élégance de Synergie. Le tout est simple, joli, sans erreur, et n’affecte nullement nos contacts originaux, par exemple.

La liste des comptes Synergie a également été agrandie avec le temps. Que Dropbox soit intégré à même le système d’exploitation, c’est quand même pas mal! D’autres services pourront également se greffer à Synergie, directement par l’App Catalog.

Si Synergie se limitait principalement aux contacts lors de la première génération de Palm Pre, la fonction est désormais accessible depuis la plupart des applications. Une fois vos comptes entrés lors de l’enregistrement initial, vous aurez donc accès par exemple à vos contacts AIM, Yahoo, Skype et Google directement lorsque vous ouvrirez votre logiciel de messagerie.

Productivité et communication

Il y a de très bons côtés et des côtés un peu moins réussis par rapport aux applications intégrées de productivité et de communication de la HP Touchpad.

Parmi les forces, la boîte aux lettres intégrée fonctionne plutôt bien, mais on regrette qu’il soit impossible d’effectuer une recherche sur son serveur (Gmail, par exemple) depuis l’application. Le calendrier est également superbe, surtout l’intégration des calendriers multiples.

Coté communication, le système d’exploitation s’intègre directement avec Skype, vous pourrez donc facilement passer un appel vidéo depuis votre tablette, plusieurs services de messagerie instantanée sont compatibles et intégrés directement dans l’application et il est même possible d’envoyer des messages textes depuis sa tablette si vous possédez un Palm Pre 3 (il n’est pas clair pour le moment si les anciens modèles seront compatibles).

Malheureusement, aucune application ne permet pour le moment d’éditer de documents, ce qui pourrait s’avérer problématique pour certains. QuickOffice devrait être mis à jour au milieu de l’été pour corriger la situation par contre. En attendant, le navigateur Web est au moins suffisamment performant pour vous permettre d’éditer vos documents en ligne, avec Google Docs ou autre.

Dernier point pour ceux qui désirent accomplir un peu de travail, le clavier logiciel est facilement le plus performant que j’ai eu l’occasion d’essayer sur une tablette. Il est possible d’ajuster son format, et si la correction automatique est moins efficace que sur l’iPad ou Android, on y fait moins d’erreur, ce qui est une meilleure chose au bout du compte.

Malheureusement, les claviers Bluetooth QWERTY offerts comme accessoires sont toutefois inutilisables en français (impossible d’écrire d’accents sur le clavier, par exemple), ce qui annule pas mal leur intérêt sur le marché québécois.

Média

La HP TouchPad a le potentiel pour être une superbe tablette multimédia, notamment à cause de ses puissants haut-parleurs (les meilleurs que j’ai eu l’occasion d’essayer sur une tablette). Malheureusement, c’est cette fois-ci le système d’exploitation qui traîne un peu de la patte du côté multimédia.

Photos: la galerie photo de WebOS est particulièrement intéressante, puisque bien adaptée à la fonctionnalité Synergie, et vos photos de tous vos comptes en ligne sont accessibles directement sur votre tablette, dans une interface unifiée. Seul point négatif, vos pochettes d’albums peuvent parfois se retrouver dans vos photos.

Musique: malheureusement, HP semble avoir coupé les coins un peu ronds dans leur lecteur multimédia. Il est par exemple impossible de faire défiler rapidement sa bibliothèque, il faut y aller de plusieurs glissements de doigts successifs pour la traverser. Dommage.

HP offre également HP Play, un lecteur multimédia pour son ordinateur, qui permet de synchroniser sa musique, ou une partie de sa musique, avec sa tablette (ou avec n’importe quel lecteur multimédia, en fait). L’application semble bien, celle-ci importe instantanément sa musique et ses listes de lectures iTunes, mais elle est pour le moment un peu trop boguée.

Il est également possible de transférer sa musique sur sa tablette simplement en la transférant manuellement via l’explorateur Windows ou le Finder Mac OS X.

Vidéos: la gestion des vidéos est probablement encore plus problématique que la gestion de la musique, malheureusement. En effet, la tablette est incompatible avec de nombreux codecs populaires, comme DivX, par exemple. On espère qu’un développeur aura l’obligeance de lancer un lecteur compatible rapidement!

Le problème est aussi que si un service de location et d’achat de films sera offert avec la tablette aux États-Unis, ce dernier ne sera pas disponible au Canada, ce qui rend la compatibilité avec les formats populaires encore plus importante.

Livres: la gestion des livres électroniques se fait par l’application Kindle, mais on imagine que d’autres boutiques ne tarderont pas à apparaître dans l’App Catalog, comme Kobo, par exemple.

Notons que si certains sites vidéos fonctionnent correctement (comme YouTube, même en HD), d’autres sont plus saccadés, comme Tou.tv, par exemple.

Facebook

L’application Facebook, développée par HP, et non par Facebook, est tout simplement incroyable. Parmi les plus grandes réussites de l’application, notons par exemple l’intégration d’une carte avec Facebook Places et la possibilité de consulter son fil comme un magazine (du genre Flipboard).

En fait, Facebook pour WebOS est – et de loin – la meilleure intégration de Facebook dans une application mobile.

App Catalog et applications tierces

Comme on peut s’en douter, l’app Catalog est plutôt rachitique pour l’instant, malheureusement. Au lancement, il devrait en fait y avoir seulement 300 applications optimisées pour la Touchpad. C’est peu.

Les anciennes applications pour téléphones fonctionnent encore, mais elles s’affichent soit d’une façon étirée pas particulièrement jolie, soit en petit au centre de l’écran, ce qui n’est guère mieux.

Ceci est évidemment le plus gros problème de la TouchPad. Jusqu’à présent, l’App Catalog n’a jamais réellement décollé, mais il ne faut pas oublier que WebOS était limité par les Palm Pre 1, 2 et Palm Pixi, des téléphones un peu en deçà des attentes et de la compétition.

Est-ce que ce sera différent cette fois-ci? On verra bien.

Détail intéressant, HP promet une sorte de magazine (Pivot) pour découvrir les nouvelles applications et les applications populaires de l’App Catalog. Celui-ci n’est toutefois pas encore sorti.

Matériel

Autant j’aime le système d’exploitation WebOS, autant il faut reconnaître que la tablette a de petites lacunes côté matériel.

Le format est probablement le principal point négatif de la TouchPad. En effet, avec son épaisseur de 13,7 mm et son poids de 740 grammes la placent assez loin derrière l’iPad 2 et la Samsung Galaxy Tab 10.1 (l’autre tablette sur la photo ci-haut) côté portativité et prise en main. Sa finition de plastique n’est pas non plus la plus élégante sur le marché.

Côté forces, on peut noter les haut-parleurs Beats, qui offrent un son riche et particulièrement puissant. Vraiment, si HP parvient à fignoler ses applications multimédias, la HP TouchPad pourrait être tout une tablette pour les amateurs de musique et de vidéos.

Autonomie
HP annonce une autonomie de 8 heures de navigation Web, de 9 heures de lecture vidéo et de 3,4 jours de lecture de musique.

Je n’ai pas encore complété tous mes tests, mais pour l’instant, j’obtiens plutôt une autonomie de 5 ou 6 heures environ, avec un usage régulier.

Je ferai plus de tests au cours des prochaines semaines sur ce dernier point et sur l’autonomie en veille, qui semble évidemment varier grandement en fonction des applications ouvertes.

HP Touchstone

Détail intéressant, la tablette sera lancée en même temps qu’une version mise à jour du HP Touchstone, ce socle qui permet de tenir sa tablette en position, mais aussi de la recharger sans fil. La construction est de qualité, et contrairement à la version pour Palm Pre, il est possible de changer son inclinaison.

Lorsque la tablette est placée sur le Touchstone (environ 80$ au lancement), celle-ci peut être mise en mode Exhibition, et servir de cadre photo, afficher de jolies horloges, etc. En fait, les développeurs tiers peuvent créer des applications pour le mode Exhibition, alors les possibilités sont très grandes.

Personnellement, je n’hésiterais pas à acheter la Touchstone si j’avais une tablette HP Touchpad.

Prix et disponibilité
La TouchPad devrait jouir d’une excellente distribution au Canada, dans la plupart des boutiques offrant généralement des produits informatiques. Celle-ci sera offerte 519$ pour la version 16 Go, ou 619$ pour la version 32 Go.

En résumé
La tablette HP TouchPad est une tablette correcte, dotée toutefois d’un excellent système d’exploitation.

Comme c’est le cas avec la plupart des autres systèmes d’exploitation pour tablettes, WebOS est en pleine évolution. Il faudra donc attendre encore quelques mois (peut-être même quelques années) pour voir si celui-ci atteindra son plein potentiel, mais cette première tablette laisser présager de bonnes choses.

Mise à jour
Un élément m’avait échappé lors de l’écriture de ce test: les propriétaires d’une HP Touchpad peuvent profiter d’un abonnement au service de sauvegarde en ligne BOX.net de 50 Go gratuitement (une valeur de 20$ par mois). Pas mal!

Est-ce que la HP TouchPad réduite à 99$ vaut la peine?

Suite à l’abandon rapide de la TouchPad par HP, Future Shop, Best Buy et d’autres magasins ont baissé le prix de la tablette à 99$ (en France, la FNAC a pour sa part fait passer la tablette à 99€). Considérant que le système d’exploitation WebOS est en phase terminale, et considérant que la tablette est la dernière produite par HP, est-ce qu’il s’agit d’un achat qui vaut la peine?

Personnellement, considérant le prix, je crois que oui. Mais il faut savoir à quoi vous attendre. Oubliez par exemple les jeux et les applications dédiées, on peut présumer que les quelques rares développeurs WebOS vont abandonner le vaisseau assez rapidement merci.

Ceci dit, pour seulement 100$, vous obtenez quand même une tablette capable de naviguer le Web, de lire des vidéos, des livres électroniques, de la musique, d’afficher des photos, etc.

Ceux qui veulent une tablette complète pour plusieurs années devraient se tourner vers Android et iOS. Mais si ce sont les fonctions de base qui vous intéressent dans une tablette, le prix actuel de la TouchPad (si vous êtes capables de mettre la main dessus) est tout simplement imbattable.




6 commentaires »

  • gjac0m a dit:

    hm, intéressant mais je reste avec mon iPad 2. Trop peu de support de développement et d’échosystème.

  • andré a dit:

    Donc ses asus acer et HP que la bataille des tablettes va ce faire

  • andré a dit:

    peut-etre avoir ici une section application webos

  • Michael a dit:

    André tu oublie Samsung et Apple
    @gjac0m Ipad c’est pas mal mais leur 2ie tablette laisse vraiment a desirer. j’opterais plus pour quelque chose sur android comme la Galaxy Tab 10.1 ou la asus transformer. ils sont pas mal moins cher et il fonctionne sur une meilleure plateforme.

  • andré a dit:

    oui et merci pour le rappelle de la galaxy tab et de la asus et du ipad 3 dont les sujets commence a pondre a l’horision et sur les sites.

  • koah a dit:

    et bien moi , j’ai tenté d’avoir la tablette HP

    http://touspareil.blogspot.com/2011/09/comment-jai-obtenu-une-tablette-hp.html

Laissez un commentaire!

Ou commentez sur votre propre site avec le rétrolien.

Vous pouvez utiliser ces balises:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce blogue supporte Gravatar. Pour obtenir votre avatar, enregistrez-vous à Gravatar.

©2009-2013 Maxime Johnson - Tous droits réservés.
Les annonceurs qui désirent afficher leur bannière publicitaire sur notre site Internet peuvent communiquer avec notre maison de représentation publicitaires ATEDRA.COM. Contactez-les en téléphonant au 514-448-2236 ou sur www.atedra.com