Techno » Internet

Google Allo arrive en québécois (et ouvre la porte à Google Home)

Publié par Maxime Johnson le 9 mai 2017Un commentaire

google allo jpg

Il est maintenant possible de converser en français canadien avec l’application de messagerie Google Allo. Si le lancement ouvre la porte à l’arrivée de l’Assistant Google en français sur les téléphones Android et à Google Home au Canada, force est de constater que le québécois est toujours une langue seconde pour Google, et qu’il faudra laisser le temps aux algorithmes d’apprentissage automatique de l’entreprise de faire leur travail avant que ces outils puissent réellement s’imposer chez le grand public à la manière d’Alexa d’Amazon aux États-Unis.

« Quelle est la recette de lasagne de Ricardo? », « Combien de temps faut-il pour se rendre au marché Jean-Talon d’ici? ». Voilà le genre de questions auxquelles l’Assistant Google, accessible en français depuis aujourd’hui à partir de l’application Allo, peux désormais répondre.

Google Allo, que je présentais ici en septembre dernier, permet de discuter à deux personnes ou en groupe, tout en intégrant l’Assistant Google à la conversation. L’Assistant Google est l’un des nombreux éléments de l’application axés sur la reconnaissance du langage parlé. Le logiciel propose ainsi également des réponses automatiques en fonction de ce qui est écrit dans la conversation, et des GIF et emojis appropriés selon le contexte de la discussion.

Français langue seconde

Google a mis en place une équipe d’une douzaine de linguistes et traducteurs locaux pour s’assurer que la syntaxe québécoise soit bien comprise par ses outils et que les réponses de l’Assistant Google soient personnalisées à la culture locale.

Après un bref essai avec l’application aujourd’hui, un constat s’impose : Google n’est pas « fluent dans les deux langues », comme dirait l’autre. La reconnaissance vocale de Google Allo fonctionne bien avec mon accent québécois (une compréhension qui a été peaufinée avec des millions de recherches vocales sur Google par les Québécois au fil des ans), mais le sens de mon propos, lui, n’est pas toujours compris.

L’Assistant Google comprend ainsi, « Combien de temps faut-il pour se rendre au marché Jean-Talon d’ici? (SIC) », mais pas « Le marché Jean-Talon est à combien de temps d’ici? ». « Peux-tu me suggérer une place pour aller manger? » fonctionne, mais pas « Peux-tu m’aider à trouver une place pour souper? ». On finit toujours par se faire comprendre par l’application en changeant quelques mots-clés et en reformulant nos questions, ceci dit. Un peu comme si on donnait des indications à un touriste au français approximatif.

Heureusement, le lancement de Google Allo permettra au moins aux utilisateurs québécois de converser en français avec l’Assistant Google, qui s’améliorera au fil du temps, à mesure que les questions incomprises seront analysées par les linguistes et traducteurs de Google, et que les outils d’apprentissage automatique auront accès à de plus en plus de données pour s’améliorer.

Google Home et l’Assistant Google bientôt au Canada?
Même si Google Allo n’est pas exactement le service de Google qui soulève le plus les passions, l’arrivée de la version québécoise de l’application devrait tout de même plaire aux amateurs de l’entreprise, puisqu’elle ouvre la porte au lancement de deux autres produits attendus : l’Assistant Google sur les téléphones Android et Google Home.

L’Assistant Google est une nouvelle version de Google Now, offerte dans certains téléphones Android, comme le Pixel. Peu d’appareils supportent la fonctionnalité pour l’instant, mais la liste devrait s’allonger rapidement.

Google Home est pour sa part un petit haut-parleur équipé d’un microphone, qui permet d’interagir avec l’Assistant Google avec sa voix dans sa maison, sans avoir besoin de parler à son téléphone directement. Le marché des appareils du genre est en véritable explosion aux États-Unis, avec l’Amazon Echo et Google Home, et Apple s’apprêterait à dévoiler son propre haut-parleur pour Siri à la conférence WWDC en juin prochain.

Google Home pourrait bien être le premier des trois à être lancé au Canada. Malheureusement, l’entreprise aurait peut-être intérêt à patienter un peu que son français s’améliore avant de mettre l’appareil en vente. À l’heure actuelle, la compréhension du français par l’Assistant Google est encore approximative, et si on pardonne beaucoup de choses lorsqu’on écrit des questions dans un logiciel comme Allo, répéter plusieurs fois des commandes vocales afin d’ajouter un rendez-vous à son calendrier pourrait rapidement devenir agressant pour tout le monde dans la maison.

J’ai hâte d’essayer Google Home. Mais je ne l’utiliserai pas dans ma vie de tous les jours si je ne suis pas bien compris à chaque fois.




Un commentaire »

  • Mes premières impressions de Google Home | Métro a dit:

    [...] premiers essais avec l’assistant Google en français n’ont pas été très convaincants, mais j’ai hâte de voir ce qu’il en sera avec Google Home. Puisqu’il ne comprend qu’une [...]

Laissez un commentaire!

Ou commentez sur votre propre site avec le rétrolien.

Vous pouvez utiliser ces balises:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce blogue supporte Gravatar. Pour obtenir votre avatar, enregistrez-vous à Gravatar.

©2009-2013 Maxime Johnson - Tous droits réservés.
Les annonceurs qui désirent afficher leur bannière publicitaire sur notre site Internet peuvent communiquer avec notre maison de représentation publicitaires ATEDRA.COM. Contactez-les en téléphonant au 514-448-2236 ou sur www.atedra.com