Techno » Technologies portables, Toujours d'actualité

Test complet de l’Apple Watch

Publié par Maxime Johnson le 22 mai 20152 commentaires

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà maintenant quelques semaines qu’Apple a lancé l’Apple Watch, une montre connectée qui a fait beaucoup de bruit, et qui devrait continuer d’en faire encore longtemps. Après avoir publié ma critique la semaine dernière dans le Journal Métro, voici une version plus complète de mon test, pour ceux qui considéreraient acheter l’appareil.

Brève présentation de l’Apple Watch
L’Apple Watch est une montre connectée conçue pour être utilisée avec l’iPhone d’Apple. Comme c’est le cas avec la grande majorité de ces appareils, toute la connectivité internet et autre passe ici par le téléphone associé avec la montre. Si vous sortez sans votre téléphone, vous pourrez vous servir des fonctions de base de l’Apple Watch, comme le podomètre, l’heure et l’écoute de musique, mais vous n’aurez pas accès aux applications tierces ou à tout ce qui requiert une connexion Internet ou un signal GPS.

L’Apple Watch est offerte en trois collections différentes. L’Apple Watch Sport en aluminium, à 449$ et plus, l’Apple Watch en acier, à 699$ et plus et l’Apple Watch Edition en or, à 13 000$ et plus.

Dans tous les cas, le « et plus » est particulièrement important. Si le prix de l’Apple Watch Sport varie peu (449$ pour le modèle de 38 mm, ou 519$ pour le modèle de 42 mm), les autres varient beaucoup plus. Les modèles les plus populaires d’Apple Watch régulière devraient par exemple se vendre 919$, et l’Apple Watch Edition peut se vendre jusqu’à 22 000$.

Il est aussi bon de noter que pour chacune des collections, ce ne sont que les matériaux et les bracelets qui changent d’un modèle à l’autre, puisque l’électronique, elle reste la même.

C’est le modèle en acier qui a été testé pour ce billet.

Matériel

Design : une belle montre, surtout le modèle en acier
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’Apple Watch offre un design plutôt carré, qui est quand même joli. En fait, peut-être est-ce à cause des matériaux et de la finition, mais celle-ci est à mon avis l’une des rares à être plus belle en vrai qu’en photo, alors que c’est souvent l’inverse avec les montres connectées.

Les qualités esthétiques de l’appareil varient toutefois grandement entre le modèle sport et le modèle régulier en acier. Le modèle en aluminium n’a en effet pas du tout l’élégance du second, et les bracelets offerts par défaut avec la montre sont beaucoup plus intéressants du côté de l’Apple Watch régulière que du côté du modèle d’entrée de gamme.

L’Apple Watch régulière est une montre quand même distinguée, qui peut même être portée dans les événements plus chics. On ne peut malheureusement pas en dire autant de l’Apple Watch Sport, qui peut toutefois être améliorée en changeant son bracelet.

Préparez-vous à des égratignures
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un dernier point par rapport au design qui pourrait peut-être en décevoir certains, l’Apple Watch en acier s’égratigne assez facilement. En fait, peu importe à quel point vous en prendrez soin, les premières marques d’usure devraient apparaître rapidement.

Il paraît que c’est courant avec les montres en acier, même avec des montres suisses beaucoup plus dispendieuses que l’Apple Watch. Personnellement, je vis bien avec ce genre de marques, mais ce ne sera pas le cas pour tout le monde.

Récemment, au lancement du téléphone Android LG G4 en cuir, LG prévenait à l’avance que le cuir de son appareil allait rapidement montrer des signes d’usure, des marques qui « personnalisent » son appareil. Voilà une drôle façon de tourner la chose.

Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, j’avais au moins apprécié l’avertissement de la compagnie. Je crois qu’Apple aurait probablement pu s’inspirer de cette stratégie préemptive, car certains acheteurs seront certainement embêtés.

Quelques mots sur les bracelets d’Apple
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il existe pour l’instant six différents types de bracelets, la plupart étant offerts en différentes couleurs. J’en ai essayé trois d’entre eux plus en profondeur, mais j’ai eu l’occasion d’essayer brièvement les autres à quelques reprises également. Voici mes impressions.

Bracelet sport (69$) : un bracelet dans un matériel synthétique quand même très doux, tout indiqué pour faire du sport. Les autres bracelets sont aussi résistants à la sueur, mais vous serez un peu plus à l’aise avec celui-ci. Il s’agit bien sûr du bracelet le moins élégant du lot.

Bracelet milanais à rabat aimanté (199$) : un bracelet joli, qui s’ajuste en une fraction de seconde grâce à son mécanisme aimanté. Probablement le bracelet qui demeurera le plus associé à l’Apple Watch, du moins dans ses premières années.

Bracelet à boucle classique (199$) : un bracelet noir en cuir néerlandais tout ce qu’il y a de plus simple. Si c’est le genre que vous recherchez, vous pourrez probablement en trouver des beaucoup moins chers chez des fabricants tiers.

Bracelet en cuir à rabat aimanté (199$) : offert pour les grands boitiers seulement, ce bracelet s’installe d’une façon relativement semblable au bracelet milanais. Celui-ci est correct et confortable, mais il est bon de noter qu’il n’est pas en cuir complètement, puisque le cuir (d’une tannerie italienne) est plutôt collé sur un mécanisme matelassé en caoutchouc. Offert en quatre couleurs (très sobres) seulement pour l’instant.

Bracelet à boucle aimantée (329$): un design un peu plus féminin, qui est d’ailleurs offert pour les petits boitiers seulement. Celui-ci est doté d’un mécanisme archi facile à refermer. Son prix est difficile à justifier, mais vous pourrez au moins dire que votre bracelet est conçu avec du cuir d’une tannerie française fondée en 1803 et d’un matériel synthétique utilisé par la NASA.

Bracelet à maillons (599$) : le bracelet le plus cher de tous, avec une allure quand même classique dans le monde de l’horlogerie, mais avec un mécanisme d’ajustement bien conçu, qui peut se faire en quelques secondes seulement, sans aucun outil. Pour les gens avec beaucoup d’argent, qui possèdent probablement déjà plusieurs montres.

Peut-on acheter d’autres bracelets que ceux vendus par Apple?
En un mot, oui, il est possible d’acheter d’autres bracelets que ceux vendus par Apple.

Deux voies s’offrent alors à vous. D’un côté, vous pouvez attendre les bracelets officiels, ceux qui seront certifiés par Apple, mais qui n’ont toujours pas été lancés.

Vous pouvez aussi vous tourner vers des bracelets non officiels. Il y en a déjà tout plein sur Internet, et vous pourrez alors en retrouver pour tous les goûts et tous les prix. Ceux-ci n’auront probablement pas la qualité des bracelets d’Apple pour l’instant, et leur design sera peut-être parfois un peu moins complémentaire à l’Apple Watch, mais vous pourrez au moins varier l’allure de votre montre au gré des activités ou de ce que vous portez, et ce, pour pas trop cher.

Contrôler l’Apple Watch
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il existe différentes façons de contrôler son Apple Watch.

Celle-ci est tout d’abord dotée de deux boutons sur le côté : une couronne numérique, que l’on peut tourner pour faire défiler du texte ou agrandir une image, appuyer longuement pour activer la reconnaissance vocale Siri ou appuyer brièvement pour revenir en arrière dans l’interface. Un second bouton, plus caché, permet pour sa part d’afficher ses contacts privilégiés pour les appeler ou leur envoyer un message.

La couronne – qu’Apple nomme Digital Crown, même en français – est particulièrement efficace. Elle est solide, pratique et particulièrement agréable à utiliser. J’imagine que le concept sera repris par d’autres compagnies éventuellement.

En plus de la couronne, il est bien sûr aussi possible d’utiliser l’écran tactile. Celui-ci est généralement précis, quoique j’aie parfois un peu de difficulté à sélectionner les icônes qui sont sur les coins de la montre. Dès que l’on peut prendre la couronne plutôt que l’écran, c’est toutefois pour cette dernière que l’on opte.

Cet écran peut être touché de deux façons : d’un simple tapement comme à l’habitude, ou avec une pression plus forte de son doigt. Ce Force Touch est particulièrement efficace pour ajouter une fonction à une application sans alourdir l’interface, mais on ne sait malheureusement jamais quand une fonction Force Touch est cachée, ou ce qu’elle va faire d’avance. Son ajout sur l’écran des prochains iPhone pourrait aider à uniformiser l’expérience et à répandre son utilisation, ce qui serait à mon avis souhaitable.

Il est évidemment aussi possible de contrôler sa montre à l’aide de l’assistant vocal Siri, sur lequel nous reviendrons plus loin.

Moteur taptique: quand l’Apple Watch veut attirer notre attention
tap

Les notifications sur l’Apple Watch peuvent être accompagnées d’une alerte sonore et d’une vibration tactique.

Vibration n’est toutefois pas le bon mot, puisque l’effet sur le poignet n’a rien à voir avec la vibration que fait un téléphone lorsqu’il sonne. Un tapotement est en fait plus près de la sensation du moteur taptique que l’on retrouve à l’intérieur de l’Apple Watch.

L’effet n’est pas exactement comme si quelqu’un vous touchait le poignet avec son doigt, mais il n’en est pas très loin non plus. Le résultat est franchement convaincant : assez subtil pour ne pas être dérangeant, et assez fort pour qu’on le remarque.

Aussi un téléphone
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’Apple Watch possède un microphone (surtout pour parler à l’assistant Siri) et un haut-parleur (surtout pour les notifications). Si vous appelez un contact à partir de votre Apple Watch, vous pouvez toutefois aussi vous servir de ces deux composantes comme d’un téléphone où vous parlez à votre poignet directement.

Il s’agit d’une fonction amusante, qui ne sera toutefois pratique que dans de très rares occasions à mon avis. Le microphone de l’Apple Watch est d’une qualité correcte, l’autre personne devrait donc vous entendre raisonnablement, mais le haut-parleur n’est pas le puissant, vous devrez donc être dans un environnement silencieux pour vous en servir. Vous ne voudrez probablement pas parler à votre montre en public de toute façon.

Notons que si vous ouvrez l’application téléphone de votre iPhone pendant votre conversation, votre appel sera transféré automatiquement vers votre téléphone.

Seul petit problème que j’ai observé, lorsque vous utilisez un casque d’écoute avec microphone, et que vous faites un appel à partir de votre Appel Watch, celui-ci n’est pas envoyé par défaut vers votre casque, mais est ouvert sur votre montre. J’aurais préféré l’inverse.

Autonomie : bonne, car on l’utilise peu
pile

J’ai été agréablement surpris par l’autonomie de l’Apple Watch.

En près d’un mois d’utilisation, ma pile a rarement été sous la barre des 40% de charge à la fin de la journée, du moins après les premiers jours, et je n’ai atteint les 10% qu’une seule fois. La plupart du temps, je suis même au-dessus des 50%.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette autonomie. L’écran de l’Apple Watch n’est par exemple pas allumé constamment, mais s’active seulement lorsque l’on lève notre poignet vers nos yeux, un mécanisme au passage très efficace. Encore plus intéressant, l’écran s’éteint ensuite non pas seulement après un certain temps, mais aussi lorsque vous rabaissez votre bras.

On image que l’optimisation du système et que le choix de ses composantes affectent aussi l’autonomie de l’Apple Watch.

Le plus grand impact sur l’autonomie de la montre est probablement l’utilisation qu’on en fait par contre, puisque celle-ci est, au final, assez petite. Nous y reviendrons plus loin, mais pour tout usage de plus que quelques secondes, il est généralement plus rapide et plus efficace de prendre son téléphone. On utilise donc la montre souvent, mais toujours brièvement. L’impact sur la pile est donc relativement limité.

Apple promet que l’Apple Watch conservera au moins 80% de son efficacité pendant environ trois ans (1000 charges). Si c’est vrai, on peut donc présumer qu’elle devrait être encore convenable jusqu’en 2018 au moins. Reste maintenant à voir à quelle vitesse celle-ci se dégradera par la suite. Dans tous les cas, l’autonomie pourrait éventuellement devenir trop restreinte, surtout pour ceux qui utilisent beaucoup leur montre.

Il sera alors possible de changer la pile, une opération qui coûte 100$ chez Apple directement, mais peut-être que des boutiques tierces pourraient aussi offrir le service éventuellement.

Recharge : bon mécanisme, drôle de chargeur
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’Apple Watch se recharge à l’aide d’un mécanisme par induction, où une petite pastille aimantée est posée sous le boitier de la montre. La recharge est rapide, on n’a pas besoin d’entrer aucun câble dans un port, le chargeur tient bien en place et est quand même assez facile à transporter (plus que le gros chargeur de la Moto 360, par exemple).

Visuellement, le résultat est plus ou moins réussi par contre. On dirait en fait que le chargeur par défaut est un chargeur de voyage, justement. On imagine que des accessoires pour poser sa montre sur sa table de chevet avec un peu plus d’élégance et pouvoir s’en servir pendant la nuit seront lancés éventuellement.

Logiciel

Interface : plus complexe qu’à l’habitude
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Plusieurs personnes l’ont rapporté jusqu’ici, et c’est vrai : l’interface de l’Apple Watch est plus complexe qu’à l’habitude pour un produit Apple. Elle est aussi plus complexe qu’Android Wear, par exemple.

Plus complexe veut dire plus difficile, mais aussi plus riche par contre.

L’interface de l’Apple Watch regroupe différents types d’écrans, certains que vous utiliserez probablement plus que d’autres. Les voici.

Cadrans : les cadrans de montre, qui s’affichent par défaut lorsque l’on porte la montre à nos yeux et que l’écran s’allume. Ceux-ci offrent une bonne variété, et il est possible d’en personnaliser certains, en choisissant par exemple les couleurs et les complications affichées (météo, rendez-vous, etc.).

Malheureusement, aucun cadran ne m’a réellement séduit. Je regrette aussi que les cadrans les plus originaux, comme celui avec un papillon ou une méduse, soient un peu limités par le processeur de l’Apple Watch. La jolie méduse, par exemple, prend au moins 3 secondes avant de s’afficher, soit plus de temps qu’il en faut pour regarder l’heure. C’est dommage.

Apple devrait ici faire comme Google, et permettre la création et la vente de cadrans personnalisés.

Coup d’œil : à partir du cadran, glissez l’écran vers le haut pour afficher les coups d’œil. Ce sont de petits écrans qui accompagnent vos applications tierces et applications d’Apple et qui contiennent quelques informations, comme la météo et le sommaire de son activité physique. Certains offrent aussi des contrôles, pour changer sa musique par exemple. La météo est probablement le seul que j’utilise tous les jours.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notifications : toujours à partir du cadran, glissez l’écran vers le bas pour afficher les notifications. Celles-ci sont assez petites, et contiennent un peu d’informations, mais pas trop. Il est facile de personnaliser sa montre pour choisir quelles notifications on reçoit. Celle-ci sont parfois des notifications intelligentes, il est par exemple possible de répondre à un iMessage directement à partir de ses notifications. C’est l’écran que je consulte le plus dans une journée. La possibilité de faire défiler rapidement ses notifications grâce à la couronne numérique permet aussi de se mettre à jour très rapidement.

J’aime aussi beaucoup le fait que si vous levez votre montre vers vos yeux lorsqu’une notification vient d’arriver, non seulement l’écran de votre montre s’allume, mais la notification s’ouvre automatiquement, vous n’avez donc même pas besoin de toucher votre montre. Voilà qui est franchement efficace.

Les notifications d’iOS sont toutefois généralement moins complètes que celles d’Android, par exemple. L’interaction possible à partir des notifications est donc plus grande avec Android Wear qu’avec l’Apple Watch OS.

Menu d’applications : l’écran le plus connu de l’Apple Watch, où les applications sont affichées en alvéoles, n’est pas utilisé tant que ça, finalement. On y accède en appuyant sur le bouton « retour en arrière » à partir du cadran. Cette interface est jolie, mais l’absence de classement apparent fait qu’on s’y perd rapidement. Vous noterez que les icônes sont très petites, mais elles sont faciles à sélectionner malgré tout. Avec mes doigts de taille moyenne, du moins.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Amis : il s’agit plus d’une application que d’un écran de l’interface, mais considérant la façon qu’on y accède, je la présente ici. Amis est un cadran avec 12 contacts, comme un cadran de montre, qu’on lance en appuyant sur le second bouton de l’Apple Watch. Avec son doigt, ou surtout avec la couronne numérique, vous pouvez sélectionner un de vos proches, pour ensuite décider de l’appeler (sur votre montre directement), d’envoyer un message texte ou des Digital Touch si l’autre personne possède aussi une Apple Watch.

Se promener entre ces écrans est, comme je disais plus haut, plus complexe qu’à l’habitude. Malgré tout, vous noterez que chaque écran est à un seul geste ou un seul bouton du cadran qui s’allume par défaut avec la montre. On n’est donc jamais très loin. Ce qui surprend peut-être, c’est qu’il faille toujours repasser par le cadran central pour accéder aux autres écrans ensuite. On ne peut donc pas passer par exemple du menu d’applications aux notifications directement.

On s’y habitue rapidement, mais il est vrai que le temps d’ajustement est grand pour un produit d’Apple.

Applications d’Apple : du bon et du correct
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Apple offre plusieurs applications avec son Apple Watch. Celles-ci sont généralement bonnes, et sont beaucoup plus rapides que les applications tierces.

Nous reviendrons plus loin sur Digital touch et sur les applications reliées à la santé, mais Apple a plusieurs autres applications, généralement les mêmes que sur votre iPhone.

Remote permet par exemple de contrôler simplement et efficacement ses iTunes et son Apple TV, les chronomètres et minuteurs sont particulièrement jolis, Passbook permet d’accéder à vos cartes sauvegardées (comme des cartes d’embarquement), Photos affiche vos photos préférées, Messages à vos iMessages, Mail à vos courriels et Appareil photo à votre appareil photo.

Du lot, je dois avouer en avoir utilisé peu. Quand j’ai essayé de prendre ma montre pour ma carte d’embarquement, une longue file attendait derrière moi alors je n’ai pas voulu embêter personne, par exemple. Je ne suis pas convaincu non plus de l’utilité de l’application Photos sur son poignet.

Messages et toutefois intégré d’une excellente façon à l’Apple Watch. Lorsque vous recevez un iMessage, vous pouvez lui répondre à l’aide de Siri (nous y reviendrons), vous pouvez répondre avec des messages que vous aurez préenregistrés, ou encore avec des réponses proposées par Apple, et qui s’adaptent au message reçu.

Si quelqu’un vous pose une question, Apple vous proposera par exemple de répondre Oui, Non et d’autres choses du genre. Si on vous envoie plus une affirmation, vos réponses pourraient inclure par exemple Tigidou (oui oui!).

Honnêtement, c’est efficace, et j’ai souvent répondu à mes messages à partir de mon poignet plutôt qu’avec mon téléphone.

En fait, ce qu’on regrette le plus, c’est que cette interface ne soit pas une API que les développeurs pourraient utiliser à leur tour. J’aimerais par exemple pouvoir répondre de la même façon à mes messages Facebook Messenger, ce qui n’est pas le cas.

J’ai aussi utilisé à quelque reprise l’appareil photo, qui affiche l’écran de son iPhone et qui permet de prendre une photo à distance. Une fonction intéressante pour un portrait de groupe, par exemple, mais surtout pour montrer le genre de chose que la montre peut faire à ses amis. L’effet est généralement immédiat.

Applications tierces : du correct et du mauvais
sudoku

Il existe déjà de nombreuses applications tierces compatibles avec l’Apple Watch.

C’est d’ailleurs là que l’on voit toute la force d’Apple. Alors quel les compagnies importantes ont largement ignoré Android Wear, même après un sur le marché, plusieurs entreprises ont sauté immédiatement sur l’Apple Watch.

Malheureusement, le résultat n’est pas très convaincant.

Ouvrir une application sur un iPhone, quand l’iPhone est dans sa poche, prend environ 10 secondes.

Pour qu’une application Apple Watch soit intéressante, elle doit donc pouvoir être utilisée efficacement en moins de 10 secondes. Sinon, l’utilisateur préfère – et c’est tout à fait normal – utiliser son iPhone, qui dispose d’un écran plus grand et qui est plus efficace.

Malheureusement, la très grande majorité des applications Apple Watch ne respectent pas cette règle. On ne les utilise donc pas, tout simplement.

D’autres applications, elles, permettent un usage rapide, mais parfois imprécis. Ici aussi, on préfère sortir son iPhone.

Et comble de malheur, les applications tierces sont généralement très lentes, et il faut des fois attendre de nombreuses secondes pour qu’elles soient lancées. J’ignore à qui revient la faute, mais j’imagine que le processeur de l’Apple Watch, plus optimisé pour son efficacité énergétique que pour sa puissance, est en partie à blâmer.

Il y a bien quelques applications intéressantes par contre. Lifeline est par exemple une histoire racontée à notre poignet d’une façon assez ingénieuse. Une sorte d’histoire dont vous êtes le héros (ou plutôt une histoire où vous guidez le héros) avec laquelle on interagit directement à partir de ses notifications.

Pour un journaliste comme moi, les applications qui permettent d’enregistrer une conversation à partir de sa montre, et non à partir de son téléphone, sont quand même utiles, puisqu’un peu plus subtiles.

Les applications tierces correctes sont toutefois plus l’exception que la règle, et jusqu’à présent, aucune ne change réellement la donne. Reste à voir si cela changera avec le temps, ou si les limitations intrinsèques d’une montre limiteront toujours le potentiel de ces applications.

Digital Touch : cœur qui bat cherche partenaire
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai parlé un peu des applications d’Apple plus haut, mais il y en a trois, plus importantes, que j’aimerais approfondir un peu.

Digital Touch est l’une d’elles. Cette application permet d’envoyer des messages personnels à un autre utilisateur d’Apple Watch. Il est possible de taper sur sa montre pour que l’autre ressente ces tapements, de dessiner un petit dessin simple (prévision : 30% seront des cœurs, 30% seront des fleurs, 30% seront des pénis et 10% seront autre chose) ou d’envoyer un cœur qui bat au rythme de notre propre cœur.

Ces trois ajouts sont intéressants, personnels et originaux. Surtout le cœur qui bat. Malheureusement, leur public cible est assez restreint. Les couples viennent en tête, ou encore les adolescents et leurs BFF.

La plupart du temps, surtout en ces premiers mois, votre conjointe n’aura pas de montre, et vous n’êtes probablement pas un adolescent.

Bref, malgré son potentiel amusant, vous ne pouvez pas vraiment vous servir de Digital Touch. J’ai bien reçu un cœur une fois d’un autre journaliste techno canadien pour une démonstration (salut Mike!), mais de là à en faire une interaction régulière, il y a un pas que ni lui, ni moi, ne souhaitons vraiment franchir.

Les hauts et les bas de Siri
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’Apple Watch ne cache aucun clavier. Pour vos interactions plus poussées, vous devrez donc utiliser l’assistant vocal Siri.

Celui-ci est quand même très efficace, mais imparfait.

Pour demander des choses comme le temps qu’il fera en après-midi, pour s’ajouter un rappel, jouer la musique d’un groupe ou des choses du genre, Siri fonctionne à merveille. Bref, Siri fonctionne bien pour les tâches qui ne concernent que nous.

Là où je suis un peu déçu, c’est pour les tâches extérieures, comme envoyer un message.

La reconnaissance vocale de Siri est en effet efficace, mais imparfaite. Si vous ajoutez un rappel, et que Siri mélange deux conversations et enregistre « sortir le linge de la laveuse on mange quoi pour souper », ce n’est pas grave. Si Siri comprend « il fera quelle (SIC) temps à cet après-midi », et que l’assistant vous affiche la météo, l’erreur de transcription n’est pas importante.

Si vous devez écrire un message à un ami par contre, et que celui-ci contient des mots de trop ou, comme c’est encore plus fréquent, des fautes d’orthographe, là, c’est plus problématique.

J’ignore si c’est mieux en anglais (je présume que oui), mais en français, ceux qui souhaitent écrire des messages textes de plus d’un mot ou deux et qui ne veulent pas faire de fautes devront donc se résoudre à sortir leur téléphone plutôt que d’utiliser leur Apple Watch.

Si seulement Apple et Druide pouvaient s’entendre pour intégrer la technologie Antidote à iOS, le tout serait beaucoup mieux…

Applications sur la santé: l’autre grande fonctionnalité
entraînement

À part offrir un accès facile à ses notifications, l’autre grande fonctionnalité de l’Apple Watch est reliée à la santé.

Ici, on peut séparer la chose en trois catégories distinctes : l’activité physique par défaut, l’exercice et les applications tierces.

Activité physique : l’Apple Watch mesure constamment nos pas, nos mouvements et (très souvent) notre rythme cardiaque. Ces données sont compilées pour nous permettre de suivre quotidiennement trois objectifs : bouger (brûler une quantité X de calories), se lever suffisamment toutes les heures (au moins 12 heures sur 24) et s’entraîner (faire 30 minutes d’activité d’une plus grande intensité).

activite

Ces calculs sont précis (Apple a même mis à jour récemment son algorithme pour prendre en compte des choses aussi pointues que si vous courez avec votre iPhone dans votre main ou si vous marchez en tirant un chien ou en poussant une poussette), et permettent de suivre visuellement votre avancement dans la journée.

L’application vous alerte aussi quand vous êtes sur la bonne voie pour atteindre votre objectif, ou si vous devriez bouger un peu plus.

La seule fonction qui me tanne un peu plus est celle où il faut se lever. J’aime le concept, mais quand je regarde un film au cinéma, par exemple, je n’ai pas envie qu’une notification me dise de me lever. Celle-ci est aussi un peu moins précise que les autres, alors que ma montre me dit parfois de me lever alors que je suis déjà debout.

Le calcul de l’entraînement quotidien, lui, est plus intéressant, puisque vous n’avez pas besoin d’aller courir pour atteindre votre objectif, ni d’avertir votre montre que vous bougez plus. Grâce au détecteur de rythme cardiaque, l’application sait d’elle-même quand vous faites un effort.

Exercice: pour les entraînements plus précis (vélo stationnaire, course, etc.), vous pouvez lancer l’application d’entraînement d’Apple. Celle-ci est simple, mais efficace, et le détecteur de rythme cardiaque est quand même précis pour un détecteur au poignet. Les résultats ne seront que très rarement dans le champ, ce qui peut parfois être le cas avec des détecteurs du genre. À neuf types d’activités calculées seulement, c’est toutefois moins que d’autres applications du genre.

Applications tierces : les studios qui font des applications pour l’entraînement sont souvent parmi les premiers à adopter les nouvelles technologies, et c’est le cas avec l’Apple Watch. La plupart des applications populaires peuvent donc déjà être utilisées, comme Strava, Nike ou Runtastic.

Celles-ci sont généralement plus complètes que l’application d’Apple, mais elles nécessitent votre iPhone pour fonctionner convenablement. Si vous préférez courir sans votre téléphone, vous êtes donc mieux avec la solution intégrée par défaut à l’Apple Watch.

Apple Watch sur votre iPhone : personnalisations à souhait
apple watch app

L’Apple Watch peut être contrôlée à partir de l’application Apple Watch sur son iPhone. Celle-ci est un peu confuse (on doit souvent fouiller pendant un certain temps avant de trouver ce qu’on cherche), mais elle est aussi très polyvalente, de sorte qu’il est facile de choisir par exemple quelles applications sont présentes sur notre montre, lesquelles peuvent afficher des coups d’œil, lesquelles peuvent nous envoyer des notifications, quelle sont ces notifications, etc.

Par exemple, j’ai choisi de recevoir tous mes courriels sur ma montre, et non seulement les courriels importants (je préfère moi-même faire cette sélection). Je ne veux toutefois recevoir aucune alerte sonore, ni tapement lorsque ceux-ci entrent. Je ne suis donc pas déconcentré à tout bout de champ, mais je peux voir tous mes nouveaux messages en quelques secondes seulement au moment qui me convient.

Je veux toutefois me faire avertir avec un tapement pour les messages textes. Pour les rappels, qui sont généralement importants, je veux en plus une alerte sonore.

Tout ceci peut se faire à partir de l’application sur son iPhone, et c’est le genre de chose que l’on personnalise de plus en plus avec le temps, ce qui améliore considérablement la montre.

Quelques considérations supplémentaires

Aucune « killer app »
apps

L’Apple Watch accomplit généralement assez bien son travail, mais force est de reconnaître que, comme avec les autres montres intelligentes sur le marché, il n’y a aucune application qui change réellement la donne jusqu’à présent. Il n’y a aucune « killer app », comme on dit en anglais.

L’Apple Watch permet, grâce notamment à son système de notifications efficaces, de moins consulter son téléphone, mais pas beaucoup plus.

Dans la plupart des cas, son téléphone, qui est avec nous de toute façon, est plus efficace que la montre.

À la question « est-ce que j’ai besoin » d’une Apple Watch, la réponse sera donc inévitablement non.

Le seul usage où l’Apple Watch se distingue de son téléphone est par rapport à la santé. Beaucoup des fonctions de l’Apple Watch peuvent toutefois être reproduites par des bracelets d’entraînements beaucoup plus abordables, à l’exception peut-être du lecteur de rythme cardiaque, qui m’apparaît plus intéressant que les autres qui se portent au poignet.

Combien de temps devrait durer votre Apple Watch?
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une autre question importante par rapport à l’Apple Watch est sa durée de vie.

Celle-ci devrait être similaire à celle des autres montres connectées, mais ceux qui souhaitent investir plus dans un modèle élégant doivent comprendre que leur montre de 1500$ ne durera probablement que quelques années.

La pile pourra être changée au besoin (n’oubliez pas qu’il faut investir de temps en temps pour conserver une Rolex également), mais l’intérieur, lui, est là pour de bon.

Lorsque le système d’exploitation de l’Apple Watch évoluera et qu’il ne pourra plus fonctionner sur votre montre, et que vous ne pourrez plus utiliser les applications qui nécessitent un système à jour, vous devrez changer votre montre.

Cette échéance est clairement le plus grand défaut de l’Apple Watch, du moins par rapport aux montres traditionnelles.

Heureusement, vous pourrez probablement conserver votre bracelet, et le boitier devrait avoir une certaine valeur de revente, ne serait-ce que pour les métaux, mais c’est quand même quelque chose à considérer.

De quoi aura l’air la prochaine Apple Watch?
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’autre grande question entourant l’Apple Watch est par rapport à la stratégie à long terme d’Apple.

De quoi aura l’air le prochain modèle d’Apple Watch? On se doute qu’il pourrait être plus mince avec le temps, mais conservera-t-il la même forme?

Personnellement, je ne serais pas étonné que l’Apple Watch 2 ou l’Apple Watch 3 soit ronde, par exemple. Est-ce que vous préféreriez une nouvelle forme? Le prochain design de l’Apple Watch sera surement compatible avec les bracelets actuels, mais sera-t-il aussi joli avec ceux-ci?

Voilà qui, sans rien enlever à l’Apple Watch actuelle, complexifie quand même la décision d’achat.

Apple Watch vs Android Wear vs Pebble Time vs rien du tout
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je n’ai pas l’intention de me lancer dans un grand comparatif entre l’Apple Watch et les autres plateformes pour montres connectées (ce test est déjà assez long, vous en conviendrez), mais j’aimerais quand même partager quelques observations.

Par rapport à Android Wear, je crois que le Watch OS est un meilleur système. L’interface de l’Apple Watch est plus riche, plus jolie et mieux intégrée à l’appareil en tant que tel. Je devrais en théorie aussi soulever que l’écosystème d’applications tierces de l’Apple Watch est plus intéressant, mais considérant que je ne suis pas convaincu de ce que j’ai vu jusqu’à présent, je doute que ce soit réellement un argument de vente.

Est-ce que la différence entre les deux systèmes est suffisante pour justifier la différence de prix, par exemple? Non. Si vous voulez les fonctions de base d’une montre connectée, et que votre budget est limité, vous êtes probablement mieux d’aller voir ailleurs.

Par rapport à la Pebble Time, je n’ai évidemment pas essayé encore la future montre de Pebble, mais je crois que les mêmes considérations s’appliquent. La Pebble Time a aussi l’avantage d’une autonomie beaucoup plus longue que l’Apple Watch et Android Wear.

Maintenant dans tous les cas, je ne crois pas que les fonctionnalités seulement des montres connectées, valent leur prix. Peut-être que ça va changer avec le temps, mais pour l’instant, ce n’est pas le cas.

Pour que l’achat d’une montre connectée soit à considérer, il faut surtout aimer l’appareil en tant que tel. Il faut vouloir porter la montre pour ce qu’elle est, et non seulement pour ce qu’elle fait.

Quelle Apple Watch choisir : envers et contre tous
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si après avoir considéré les pour et les contre, vous souhaitez encore acheter une Apple Watch, quel modèle devriez-vous choisir?

Si vous me permettez, je vais aller ici à l’encontre de ce que 100% des critiques de l’Apple Watch que j’ai lues disent.

En gros, la plupart des journalistes technos affirment ceci : considérant que les trois collections d’Apple Watch offrent la même électronique, le mieux est de prendre l’Apple Watch Sport, qui accomplit les mêmes choses que les autres, mais pour moins cher.

C’est vrai, mais je crois que cette logique part d’une prémisse erronée.

Celle qui dit que l’achat raisonné de l’Apple Watch doit se faire selon les fonctions de l’appareil.

Car comme je l’ai dit plus haut, si ce sont les fonctions que vous recherchez, non seulement vous faites un meilleur achat en choisissant une autre plateforme, mais vous faites aussi un meilleur achat en n’achetant pas de montre connectée, carrément. Car dans tous les cas, vous avez un téléphone avec vous, qui accomplit 95% des fonctions de la montre de toute façon. Et l’Apple Watch Sports, même si elle est moins dispendieuse, coûte quand même 519$ pour le modèle de 42 mm.

Pour moi, on devrait acheter une Apple Watch (SI on veut en acheter une, bien entendu) pour plus que seulement ses fonctions. On veut l’Apple Watch parce qu’on la trouve jolie, à cause de ses bracelets, à cause de son design ET à cause de ses fonctions.

L’Apple Watch, tout comme une montre traditionnelle, est avant tout un bijou. Un bijou moderne, de haute technologie. Pensez-vous que les gens achètent une Rolex ou une Mont-Blanc simplement à cause qu’elle donne l’heure? Bien sûr que non. Ils achètent une montre à cause qu’ils la trouvent jolie, à cause de ses bracelets, à cause de son design ET à cause de ses fonctions (car oui, c’est pratique avoir l’heure au poignet).

Et pour l’apparence? Oui, sans doute.

Quand on prend en considération tous ces facteurs – que ceux-ci nous concernent ou pas –, l’Apple Watch régulière m’apparaît un meilleur achat que l’Apple Watch Sport.

Visuellement, la différence entre les deux collections est importante, tant à cause du boitier d’acier qu’à cause des bracelets beaucoup plus élégants offerts avec l’Apple Watch régulière. Vous payez plus pour les mêmes fonctions, mais vous obtenez aussi une montre que vous aimerez plus porter, qui vous conviendra en tout temps et que vous aimerez probablement pour plus longtemps.

Attendre ou acheter?
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si vous souhaitez vous équiper d’une Apple Watch, seriez-vous mieux d’attendre la seconde génération de l’Apple Watch ou de l’acheter dès maintenant?

Évidemment, vous seriez mieux d’attendre. La seconde montre sera plus puissante, il y aura plus de bracelets sur le marché, on aura une meilleure idée de la valeur de revente de la montre, vous pourrez plus souvent utiliser les fonctions Digital Touch, etc.

Ceci étant dit, la même chose peut être dite pour absolument tous les produits technos. Le prochain téléphone sera toujours meilleur que le téléphone actuel, la prochaine télévision sera moins chère que la télévision actuelle, et la prochaine console de jeux vidéo aura plus de jeux offerts que la console actuelle.

La décision d’acheter ou d’attendre est donc une décision toute personnelle. C’est pour cette raison que certaines personnes ont toujours les derniers gadgets, alors que d’autres attendent des années avant de faire un achat et endurent leurs vieux appareils actuels.

Comme c’est souvent le cas, le mieux est probablement de trouver un juste milieu avec lequel on est à l’aise. Un juste milieu qui convient à nos envies, à notre budget, à nos besoins et à l’empreinte écologique que l’on accepte de laisser derrière nous.

À lire également
J’ai magasiné une Apple Watch à Montréal et une Montblanc à Genève




2 commentaires »

  • Gilthonniel a dit:

    Bonjour,

    Je fais partie des développeurs d’applications tierces pour l’apple watch.
    Nous avons commencé le développement de ces applications avant que l’Apple watch soit disponible, nous testions nos build sur un simulateur et tout semblait fonctionné parfaitement, nous avons envoyé à Apple qui a validé l’application. Ce n’est qu’une fois qu’on a pu tester sur une Apple Watch que nous nous sommes aperçu de la latence. Nous faisons partie des privilégiés qui ont reçu leur montre début mai, et nous avons très rapidement corrigé nos applications pour qu’elles soient plus fluide, mais beaucoup de dev ne l’ont pas encore reçu et sont donc dans l’incapacité de corriger le tire!
    Je suis convaincue qu’une fois que tous les développeurs seront équipés d’une Apple Watch, les applications seront mieux optimisées.

  • Maxime Johnson (author) a dit:

    Je l’espère bien! Merci, c’est de bon augure.

Laissez un commentaire!

Ou commentez sur votre propre site avec le rétrolien.

Vous pouvez utiliser ces balises:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce blogue supporte Gravatar. Pour obtenir votre avatar, enregistrez-vous à Gravatar.

©2009-2013 Maxime Johnson - Tous droits réservés.
Les annonceurs qui désirent afficher leur bannière publicitaire sur notre site Internet peuvent communiquer avec notre maison de représentation publicitaires ATEDRA.COM. Contactez-les en téléphonant au 514-448-2236 ou sur www.atedra.com