Techno » Informatique, Internet, Tablettes, Téléphonie, Toujours d'actualité

Mes prédictions technos pour 2013

Publié par Maxime Johnson le 2 janvier 2013Aucun commentaire

À quoi peut-on s’attendre pour 2013 du côté des géants de la techno? Outre les évidences – produits déjà annoncés, l’arrivée de l’Ultra HD, la montée (encore) de l’infonuagique -, voici quelques-unes de mes prédictions pour cette année.

Kickstarter: la fin de la lune de miel

Kickstarter est une entreprise de financement participatif, qui permet aux entrepreneurs qui ont une idée de demander de l’argent aux internautes en leur promettant des cadeaux en échange (généralement un exemplaire du produit financé).

Le concept fonctionne bien (au Québec, le magazine Nouveau Projet s’est notamment financé par Kickstarter) et pourrait même être qualifié de révolutionnaire à bien des égards, mais je crois que 2013 devrait marquer la fin de la lune de miel entre le site et ses utilisateurs, du moins pour ce qui touche les projets technos.

Il y a, voyez-vous, un problème majeur avec Kickstarter: les internautes qui financent les différents projets proposés n’ont aucune véritable garantie que leur argent sera utilisé à bon escient, que le produit financé pourra vraiment voir le jour ou qu’il sera d’un intérêt quelconque.

C’est vrai pour tous les projets financés, mais ce l’est encore plus pour les projets technos, qui sont plus dispendieux à concevoir, à fabriquer, à retourner en cas de bris, etc.

Plusieurs projets Kickstarter ont beaucoup fait parler d’eux au cours des derniers mois. Je ne veux pas m’avancer sur certains en particulier, mais il est évident que ceux-ci ne seront pas tous des succès.

Même les géants de la techno, avec des budgets bien plus grands que les projets Kickstarter, se trompent souvent et lancent des produits décevants. Non seulement ça, mais entre un prototype qui fonctionne et un produit fini, prêt à être vendu – et récupéré en cas de pépin – au grand public, il y a tout un monde.

Croire que tous les projets technos qui ont été financés en 2011 et en 2012 seront des succès est tout simplement irréaliste.

Plusieurs se tromperont, et des milliers d’internautes perdront leurs 50$, 100$ ou 200$ investis.

La taille limitée des investissements limite les dégâts, et je ne prévois pas la fin de Kickstarter, loin de là.

Mais l’aura qui entoure présentement la compagnie est à mon avis très fragile, et la période où à peu près tout ce qui y est proposé est instantanément considéré comme étant génial tire à sa fin.

Android: un écosystème qui arrive à maturité

Le système d’exploitation Android a beaucoup évolué au cours de la dernière année. Si la plateforme de Google n’a plus rien à envier à l’iOS d’Apple, son écosystème, lui, demeure encore un peu en arrière. Je crois que 2013 pourrait être l’année ou les choses vont en partie s’équilibrer entre les deux systèmes, et ce, à plusieurs égards.

Miracast à l’attaque d’AirPlay: avec Android 4.2, Google a adopté le nouveau standard Miracast, qui devrait permettre aux utilisateurs de profiter des mêmes fonctionnalités qu’AirPlay (projeter l’image de son téléphone ou de sa tablette sur un téléviseur, etc.). Je doute que Miracast devienne un succès instantané, mais les utilisateurs d’Android auront au moins l’option de s’équiper d’un adaptateur, et une console Google TV pourrait aussi devenir ainsi plus intéressante.

Applications tierces: plusieurs choses devraient aider Android dans sa lutte contre iOS par rapport aux applications tierces cette année. La force du nombre devrait avoir convaincu les développeurs de l’importance d’Android, du moins pour les applications gratuites (iOS devrait toutefois conserver son avance pour les applications payantes, surtout celles conçues pour les tablettes). Les mesures anti-piratage de Google, l’arrivée des cartes-cadeaux Google Play pour permettre à ceux qui ne possèdent pas de carte de crédit d’acheter des applications et les mesures adoptées par Google l’année dernière pour faciliter le travail des développeurs devraient aussi payer cette année.

Accessoires: les appareils iOS ont toujours eu plus d’accessoires que les appareils Android, et c’est normal, considérant qu’il est beaucoup plus rentable de développer par exemple un étui pour l’iPad que d’en développer 5 pour différentes tablettes Android. Force est toutefois de constater que la situation change peu à peu. Les nombreuses invitations que je reçois pour le Consumer Electronic Show (CES) depuis quelques semaines touchent d’ailleurs maintenant plus des produits reliés à Android que des produits reliés à iOS, alors que la très grande majorité des produits annoncés au cours des dernières années étaient plutôt conçus pour l’iPhone et l’iPad.

Android a à mon avis rattrapé iOS avec l’arrivée des appareils Ice Cream Sandwich et Jelly Bean en 2012. En 2013, ce devrait être au tour de l’écosystème en général de rattraper son retard.

Apple: le début d’une longue refonte logicielle
­

J’ai parlé il y a quelques mois sur ce blogue de la fin des skeuomorphismes dans les différentes interfaces d’Apple. En gros, les skeuomorphismes sont des éléments de design qui n’ont pas de fonction, mais qui rappellent un élément qui était présent à l’origine.

Par exemple : le bois dans la bibliothèque iBook d’Apple, le faux décor de casino dans le Game Center, l’aspect traditionnel du calendrier, etc.

Les skeuomorphismes étaient chers à Scott Forstall (et à Steve Jobs avant lui), l’ancien vice-président responsable d’iOS, mais ne seraient pas trop appréciés de Jonathan Ive, le responsable du design industriel chez Apple qui chapeaute désormais également les interfaces logicielles des appareils de la compagnie.

Ive devrait apposer sa marque sur les logiciels d’Apple, et je ne serais pas surpris qu’une refonte assez majeure des différents produits de l’entreprise soit en cours.

Ce genre de changement prend beaucoup de temps, et je serais bien étonné qu’il se fasse dès cette année, mais je prévois que nous pourrons assister au début de cette évolution plus tard en 2013. Probablement des changements mineurs dans un premier temps, ou du moins de nouveaux logiciels avec un design plus près du futur d’Apple que celui des produits actuels de la compagnie.

Le «Made in USA» revient à la mode

J’en ai parlé dans ma chronique du Journal Metro juste avant les fêtes, mais plusieurs annonces au cours des derniers mois laissent penser que le «Made in USA» pourrait bien être de plus en plus à la mode au près des entreprises technos.

Lenovo, Apple, Google: plusieurs compagnies devraient lancer en 2013 des produits fabriqués dans de nouvelles usines aux États-Unis, et avec l’économie américaine vacillante, je ne serais pas surpris si cet aspect était mis de l’avant.

La délocalisation de la production en Asie est de moins en moins payante, à cause notamment d’une hausse des salaires, de la hausse du prix du pétrole et de la hausse des coûts logistiques, ce qui devrait faciliter le retour – extrêmement graduel – d’une partie de la production des entreprises en Amérique du Nord.

La production techno américaine devrait demeurer marginale en 2013, mais vous pouvez être certains que l’on va en entendre de plus en plus parler.




Laissez un commentaire!

Ou commentez sur votre propre site avec le rétrolien.

Vous pouvez utiliser ces balises:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce blogue supporte Gravatar. Pour obtenir votre avatar, enregistrez-vous à Gravatar.

©2009-2013 Maxime Johnson - Tous droits réservés.
Les annonceurs qui désirent afficher leur bannière publicitaire sur notre site Internet peuvent communiquer avec notre maison de représentation publicitaires ATEDRA.COM. Contactez-les en téléphonant au 514-448-2236 ou sur www.atedra.com