Techno » Tablettes, Téléphonie

Google se paie Motorola (palmarès techno 2011 #4)

Publié par Maxime Johnson le 28 décembre 2011Aucun commentaire

Probablement la plus grande surprise techno de l’année, Google a annoncé le 15 août dernier le rachat de Motorola Mobility. Un rachat qui met Google dans une drôle de position, en concurrence directe avec ses partenaires comme Samsung et HTC, mais qui lui permet aussi (on l’espère) de les protéger des nombreuses poursuites légales qui s’accumulent contre Android grâce aux 17 000 brevets de Motorola Mobility.

Voici ce que j’avais à dire lors de cette acquisition :

Google a annoncé ce matin son intention de racheter le fabricant américain de tablettes et de téléphones cellulaires Motorola Mobility. Grace à cette acquisition, la compagnie pourra avoir un contrôle direct sur le côté matériel des téléphones et tablettes Android, et, peut-être surtout, Google met la main sur un important portfolio de brevets, qui pourrait lui permettre de mieux affronter la crise des poursuites qui secoue Android depuis quelques mois.

Malgré la transaction, le système d’exploitation Android devrait demeurer ouvert et accessible aux autres manufacturiers, selon ce qu’a assuré la compagnie.

Plus tôt cette année, Motorola s’était séparée en deux compagnies distinctes, Motorola Mobility (les téléphones, tablettes, etc.) et l’équipementier Motorola Solutions. La transaction serait estimée à 12,5 milliards $ US, soit 40$ par action, et elle pourrait être finalisée vers la fin 2011 ou au début 2012.

Rappelons que Motorola Mobility a essuyé des pertes de 56 millions $ US au second trimestre de 2011, tandis que Google avait dans ses coffres, avant la transaction, plus de 39,1 milliards $ US.

Notons aussi que Motorola Mobility posséderait environ 3 milliards $ en banque, ce qui diminue plutôt à environ 9,5 milliards $ la valeur réelle de la transaction, un montant qui se rapproche des 8 milliards payés par Microsoft pour mettre la main sur Skype il y a quelques mois.

Les précieux brevets
Dans un billet incendiaire, Google avait expliqué au début du mois comment Microsoft, Oracle, Apple et d’autres compagnies menaient une campagne hostile et organisée contre Android à l’aide de poursuites-bidons contre Android.

Que l’on accepte ou non la version des faits de Google, il semble que la compagnie de Mountain View, elle, y croit bien. Selon le PDG de Google Larry Page, l’acquisition de Motorola pourrait «améliorer le portfolio de brevets de Google, ce qui nous permettra de mieux protéger Android des menaces anti-compétitives de Microsoft, Apple et d’autres compagnies».

Motorola Mobility possède plus de 17 000 brevets, en plus de 7 500 en attente dans le monde, ce qui devrait fournir bien des munitions à Google et à ses partenaires.

D’ailleurs, le prix de vente élevé de Motorola Mobility s’explique probablement en grande partie par ces brevets. Rappelons que les 6000 brevets de la compagnie canadienne Nortel ont récemment été vendus pour 4,5 milliards $ US à un consortium d’entreprises incluant Apple, EMC, Ericsson, Microsoft, RIM et Sony.

Accélérer l’innovation?
Selon Google, la transaction devrait permettre d’accélérer l’innovation dans la mobilité. Si la compagnie se décide en effet à accélérer l’évolution des nouveaux téléphones (ce qu’elle avait fait lors du lancement du premier Nexus One au début 2010, un appareil dont les caractéristiques étaient franchement supérieures à celles des autres appareils sur le marché), il est vrai que l’impact de la transaction pourrait se faire ressentir sur l’ensemble de l’écosystème Android.

Dans les faits, Motorola devrait toutefois être géré comme une entreprise indépendante, et j’ai un peu de misère à croire qu’elle ralentissait jusqu’ici volontairement le rythme de ses innovations. L’impact annoncé par Larry Page demande donc à être démontré.

Quel impact pour les partenaires?
Même si Google a promis de garder intacte l’ouverture du système d’exploitation Android, force est d’admettre toutefois que la décision risque d’avoir l’effet d’une douche froide tiède sur les autres partenaires Android, comme LG et HTC.

Selon le cofondateur d’Android Andy Rubin, le programme Nexus actuel, où Google accorde une courte période d’exclusivité à un partenaire au lancement d’une nouvelle version d’Android, devrait être maintenu en place. Il s’agit d’une excellente nouvelle, mais il sera difficile de ne pas voir de traitement de faveur lorsque que Motorola aura droit à son exclusivité.

Mais même si la compagnie continue d’attribuer les premiers appareils à tous les manufacturiers de la même façon qu’à l’heure actuelle, le simple fait de connaître d’avance ce qui s’en vient avec le système d’exploitation pourrait également conférer un avantage certain à Motorola.

Je ne crois pas que les HTC de ce monde vont abandonner Android. D’ailleurs, HTC, Samsung, LG et Sony Ericsson ont tous exprimé par communiqué leur soutien à l’acquisition.

Mais une chose est certaine, mettre tous ses œufs dans le panier Android (ce que font présentement Sony Ericsson et plusieurs autres) est soudainement devenu une stratégie à long terme bien moins intéressante pour les partenaires de Google.

Top 31: une rétrospective techno de 2011
Ce billet fait partie d’une série de 31 sur les évènements marquants dans les nouvelles technologies en 2011.

31: Larry Page devient PDG de Google
30: Microsoft achète Skype
29: Spotify, Rdio, etc. : un nouveau modèle émerge
28: Thunderbolt arrive sur le marché
27: Cisco délaisse le marché grand public
26: Intel Sandy Bridge et les graphiques intégrés performants
25: Apple VS Samsung (et les autres guerres de brevets)
24: Mort de Dennis Ritchie
23: Google lance Google+ (et sa stratégie sociale)
22: Fujifilm lance le FinePix X100 et revient dans le portrait
21: LinkedIn (etc.) passe en bourse
20: La débâcle du CRTC sur la facturation Internet
19: Crise identitaire chez HP
18: Lancement de la Kindle Fire: le contenu avant tout
17: L’Android Market rattrape (d’une certaine façon) l’App Store
16: Le livre électronique dépasse le livre papier chez Amazon
15: Lancement de l’iPhone 4S
14: La LTE arrive
13: Tegra 2: une nouvelle vie pour Nvidia
12: Panne majeure pour Research in Motion
11: Microsoft: «Windows 8 fonctionnera sous ARM»
10: Printemps Arabe: les médias sociaux et la révolution
9: Les journaux et magazines se tournent vers les tablettes
8: Les Ultrabook arrivent!
7: Samsung lance le Galaxy SII
6: Une nouvelle vie pour WebOS
5: Tablettes: l’iPad 2 explose, les autres moins…
4: Google se paie Motorola




Laissez un commentaire!

Ou commentez sur votre propre site avec le rétrolien.

Vous pouvez utiliser ces balises:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce blogue supporte Gravatar. Pour obtenir votre avatar, enregistrez-vous à Gravatar.

©2009-2013 Maxime Johnson - Tous droits réservés.
Les annonceurs qui désirent afficher leur bannière publicitaire sur notre site Internet peuvent communiquer avec notre maison de représentation publicitaires ATEDRA.COM. Contactez-les en téléphonant au 514-448-2236 ou sur www.atedra.com