Techno » Livres électroniques

Le dilemme du livre électronique (Métro Montréal)

Publié par Maxime Johnson le 22 novembre 20115 commentaires

Devrais-je acheter ce livre au format numérique ou papier? Dès qu’un nouveau bouquin m’intéresse, cette question me déchire.

Les avantages du livre électronique m’attirent : achat instantané, prix plus abordable, légèreté, possibilité de transporter des ouvrages de référence avec soi en permanence, etc. Quand j’achète un livre, ce n’est toutefois pas seulement pour les mots qu’il contient. C’est aussi pour l’objet en tant que tel.

J’aime lire sur du papier et j’aime prêter un bouquin après l’avoir terminé. Par-dessus tout – il ne faut surtout pas le dire, cela nuirait à mon image de jeune rebelle – j’ai toujours eu envie de posséder un jour un boudoir, une petite pièce garnie d’un sofa viril et recouverte des livres et des disques que j’aurai accumulés au fil des ans.

Avec l’arrivée du numérique, mon boudoir pourrait toutefois être bien plus petit que prévu.

Une solution toute simple
L’industrie du livre pourrait facilement régler mon dilemme, en offrant gratuitement un coupon de téléchargement dans ses livres, exactement comme les coupons que l’on retrouve dans les disques vinyles.

Pour ceux qui ne mettent plus les pieds chez les disquaires depuis l’achat de leur premier iPod, il faut mentionner que les bons vieux vinyles connaissent un nouvel essor auprès des mélomanes, qui aiment la qualité sonore de ces disques, mais aussi l’objet en tant que tel.

À l’achat d’un disque vinyle, un petit coupon dans la pochette permet de télécharger gratuitement l’album au format MP3. Souvent, lorsque l’achat se fait directement sur le site Web de l’étiquette de disque ou de l’artiste, le téléchargement est même offert instantanément, bien avant l’arrivée de son colis par la poste.

Tout le monde est heureux: les amateurs le sont puisqu’ils peuvent posséder l’objet tout en profitant des avantages du format numérique lorsqu’ils ne sont pas à la maison, et les étiquettes le sont puisqu’elles peuvent comptabiliser une vente d’album à 17,99$ plutôt qu’à 9,99$.

À quand le même concept pour les livres?

Texte publié originellement dans ma chronique Vie Numérique du journal Métro Montréal.




5 commentaires »

  • Jeff a dit:

    Dans la même veine, plusieurs DVD et Bluray s’accompagnent d’un code pour télécharger leur version numérique, hélas, uniquement en anglais en général (qu’est-ce que ça leur coûterait de plus pour inclure la version française, franchement).

  • maxilapo a dit:

    Ce qui est dommage avec les livres numériques, c’est que les prix sont rarement vraiment avantageux.

    Un livre sur Archambault.ca ou sur l’iBookStore n’aura que quelques dollar de différence… (Ou même Amazone)

    Alors tant qu’a payer pour le livre, j’aime autant l’acheter en vrai, quitte à le pirater en format numérique si je le veux sur une tablette. (Je l’ai déjà payé une fois non ?)

    Avec toutes l’argent sauvé sur la production, je trouve scandaleux que les prix soient si semblable.

    L’industrie de l’édition à manqué une belle chance d’après mois. iBook et le Kiosque d’iOS 5 sont des chances à ne pas manquer d’après moi.

  • Fern a dit:

    En fait, non seulement les prix actuels des e-books ne sont pas si avantageux, ceux-ci sont souvent protégés par des DRM. Ainsi, après avoir mis mon livre sur mon PC, mon téléphone et mon lecteur de e-book, j’aurais peut-être épuisé une bonne partie de mes « droits de copie ». Envisageons maintenant un changement de lecteur à tous les 3-4 ans, j’arriverai dans 10 ans à un point où je ne pourrai tout simplement plus ouvrir des livres pour lesquels j’ai payé!

    L’achat d’un e-book n’est pas un achat, c’est souvent une location à très long terme. Si ce n’était pas de cet état de fait, il y a longtemps que je posséderais un lecteur.

  • Maxime Johnson (author) a dit:

    @maxilapo: chez Archambault, le rabais pour un livre électronique est d’environ 20 à 30%. Mais bon, si le prix réflétait les vrais coûts, c’est vrai que ce serait supérieur… Ceci dit, 30%, c’est presque la même économie qu’un nouvel album si on compare la version CD et la version numérique…

  • mapple a dit:

    Un ebook est surtout utile pour les livres de littérature scientifique … 80-85$ le livre, 10$ sur Amazon..

Laissez un commentaire!

Ou commentez sur votre propre site avec le rétrolien.

Vous pouvez utiliser ces balises:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce blogue supporte Gravatar. Pour obtenir votre avatar, enregistrez-vous à Gravatar.

©2009-2013 Maxime Johnson - Tous droits réservés.
Les annonceurs qui désirent afficher leur bannière publicitaire sur notre site Internet peuvent communiquer avec notre maison de représentation publicitaires ATEDRA.COM. Contactez-les en téléphonant au 514-448-2236 ou sur www.atedra.com