Techno » Informatique, Téléphonie, Toujours d'actualité

La LTE au Canada: état des lieux

Publié par Maxime Johnson le 4 novembre 201115 commentaires

J’étais invité hier à l’émission L’Après-midi porte conseil de la première chaîne de Radio-Canada pour discuter de la technologie LTE. L’entrevue s’écoute ici, mais voici quelques informations complémentaires sur l’état des lieux au de la LTE au Québec et au Canada.

Qu’est-ce que la LTE?

Tout d’abord un petit rappel, la LTE, pour Long Term Evolution, est une nouvelle technologie de réseau cellulaire, qui permet de télécharger et de téléverser des données plus rapidement. Pour l’instant, on parle d’une vitesse maximale théorique de 75 Mbit/s (9,375 Mo/s), mais dans les faits, il faut plutôt s’attendre à atteindre une vitesse d’environ 12 à 25 Mbit/s (1,5 – 3 Mo/s).

En plus de la vitesse de téléchargement, le temps de latence (le temps qu’il faut attendre pour rejoindre un serveur) est également bien meilleur, ce qui pourrait permettre par exemple à ceux qui relient un ordinateur à leur réseau LTE (à l’aide d’une clé Internet, par exemple) de jouer à des jeux en réseau.

Concrètement, la LTE est aussi une façon pour les opérateurs d’améliorer leur réseau, qui offre maintenant plus de bande passante, et qui peut ainsi supporter plus d’utilisateurs, sans que la qualité de la connexion ne soit affectée.

Pour pouvoir profiter de la technologie LTE, il faut toutefois posséder un appareil compatible avec le réseau. Notons que ces appareils peuvent également être utilisés sur le réseau HSPA+ régulier des opérateurs, mais qu’ils sont à ce moment limités à des vitesses moins intéressantes.

Avancement des réseaux LTE selon les opérateurs

Réseau LTE de Rogers
Rogers est le premier opérateur à avoir lancé un réseau LTE au Canada, à Ottawa l’été dernier. Depuis, trois autres villes ont été desservies par un réseau LTE : Montréal, Vancouver et Toronto.

Dans le cas de Montréal, le réseau couvre présentement à peu près toute l’Île, ainsi qu’une petite partie de Laval et Longueuil.

Rogers prévoit toutefois étendre son réseau à la couronne de Montréal au cours des prochains mois, notamment à Terrebonne, Sainte-Julie et Saint-Hubert.

Réseau LTE de Bell
Le réseau LTE de Bell est en activité à Toronto, Halifax, Belleville, Kitchener et Hamilton. Aucune date n’a été confirmée pour le lancement du réseau au Québec.

Réseau LTE de Telus
Telus devrait lancer son réseau LTE au début 2012. On ignore quelles seront les premières villes couvertes par ce dernier.

Réseau LTE de Vidéotron
Vidéotron n’a toujours pas annoncé son intention de lancer de réseau LTE, mais son réseau HSPA+ actuel est conçu pour éventuellement recevoir une telle mise à jour.

À quand l’arrivée de la LTE en région?

Malheureusement, il faudra encore attendre un certain temps avant de voir la LTE arriver dans les régions du Québec.

En effet, Bell, Rogers et Telus déploient pour le moment leur réseau LTE sur la bande de spectre 1700 MHz, acquises lors des dernières enchères d’Industries Canada. Cette bande est toutefois moins bien adaptée pour la création d’un réseau en région.

La bande 700 MHz, qui s’est libérée avec le passage vers la télévision numérique cet été, serait bien mieux adaptée à la chose à cause de sa longue portée.

Malheureusement, les enchères pour cette bande n’auront pas lieu avant la fin 2012 ou le début 2013. Ceux qui espéraient profiter de la LTE pour avoir l’Internet Haute Vitesse dans une région mal desservie devront donc prendre encore leur mal en patience.

Quels téléphones et tablettes LTE sont offerts au Canada?

Pour l’instant, tous les téléphones et tablettes Android offerts au Canada roulent sous le système d’exploitation de Google Android.

Rogers
HTC Jetstream: une tablette Android Honeycomb équipée d’un écran de 10 pouces et compatible avec le stylet actif HTC Scribe.

HTC Raider: un téléphone Android équipé d’un processeur double cœur Qualcomm Snapdragon cadencé à 1,2 GHz et d’un grand écran de 4,5 pouces.

Samsung Galaxy SII LTE (bientôt): un téléphone Android équipé d’un processeur double cœur Qualcomm Snapdragon cadencé à 1,5 GHz et d’un grand écran Super AMOLED Plus de 4,5 pouces.

Bell
HTC Raider: un téléphone Android équipé d’un processeur double cœur Qualcomm Snapdragon cadencé à 1,2 GHz et d’un grand écran de 4,5 pouces.

LG Optimus LTE (bientôt): un téléphone Android équipé d’un processeur double cœur cadencé à 1,5 GHz et d’un écran IPS de 4,5 pouces d’une résolution de 720p (1280 x 720 pixels).

Combien coûtent les forfaits LTE?

Bell
Bell a choisi de ne pas se compliquer la vie: ses forfaits LTE, autant avec ses clés Internet qu’avec ses téléphones, sont les mêmes que les forfaits pour son réseau HSPA+.

Un forfait voix et données coûte donc 50$, 65$ ou 100$ (détails ici).

Rogers
Les forfaits de Rogers sont différents de ses forfaits réguliers. Pour l’instant du moins, car selon ce qui avait été annoncé lors du lancement montréalais du réseau, les deux prix devraient éventuellement se rejoindre.

Pour l’instant, les forfaits LTE minimums sont plus chers que les forfaits HSPA+ minimums, mais pour un même prix, on en obtient plus pour notre argent avec un forfait LTE.

Le forfait minimum pour un téléphone est par exemple de 62,97$, ce qui vous donne droit à 200 minutes en tout temps et 2 Go de données.

Sur le réseau HSPA+, le forfait de 62,97$ donne pour sa part droit à 200 minutes, mais 1 Go de données.

Les forfaits LTE de Rogers sont donc pour l’instant peu intéressants pour ceux qui recherchent un forfait économique, mais avantageux pour ceux qui consomment beaucoup de données (détails ici).

Est-ce que la LTE vaut la peine?

Voici ce que je disais dans ma chronique Vie numérique dans le journal Métro le mois dernier à ce sujet :

Pourquoi la LTE? Pour les appareils!
Plusieurs se demandent s’ils devraient ou non passer à la LTE, comme les coûts et le fait que les réseaux HSPA+ actuels sont déjà suffisamment rapides pour l’usage qu’on en fait généralement. En fait, pour la plupart des usagers, la question ne se posera probablement pas, et le passage vers la LTE se fera tout naturellement. En effet, ce n’est qu’une question de temps avant que les meilleurs téléphones – ceux qui font que l’on choisit un réseau plutôt qu’un autre – soient compatibles LTE.

Les usagers ne choisiront donc pas de passer à la LTE, tout comme ils n’ont pas vraiment choisi de passer du 3G au 3G+. Ils vont tout simplement choisir de s’équiper d’un nouvel appareil haut de gamme, qui utilisera la LTE.

Si l’iPhone 5 s’avère compatible avec la technologie LTE, les gens ne s’équiperont pas du dernier appareil d’Apple parce qu’il est compatible LTE.

Ils vont plutôt se retrouver sur un réseau LTE, souvent sans le savoir, parce qu’ils auront acheté l’iPhone 5…




15 commentaires »

  • Bob a dit:

    L’approche de Bell me semble plus intéressante pour les forfaits. Par contre leur choix de villes est douteux.

    Je m’intéresse à la LTE principalement pour faire de la VoIP de meilleure qualité. Les forfaits voix, ça fait tellement 2007 :P

  • Maxime Johnson (author) a dit:

    @Bob: ils doivent être encore plus surpris que nous à Belleville :)

  • Bob a dit:

    Quoi que avec un nom comme ça…

  • mapple a dit:

    C’est un coup marketing : belleville – bell

    À go, je vous surprend: go :)

  • Jérémie Tremblay a dit:

    Rogers: Quelle drôle de vision. C’est carrément rire de sa clientèle..

  • wewewi a dit:

    En passant, la LTE en régions c’est encore plus LOIN d’être fait que tu ne le laisses entendre;

    La télé est passée au numérique en ville, oui; mais pas en région! =)

    Donc pour ce qui est des fréquences libérées…

  • Maxime a dit:

    Pour ma part Le LTE m’intéresse pas vraiment j’ai le HSPA+. Je vient de changer de téléphone en Juillet pour le HTC Sensation De Bell que j’en suis pleinement satisfait. Cependant j’ai une question pour toi Maxime J en particulier. J’ai le forfait 55+ de Bell ( 200 minutes et 1 go ) et depuis un certain le 55 est plus disponible chez Bell et même chez Telus. Il l’aurais retiré du marché? Car pour ma part le 55+ ses un des meilleurs forfaits. Il reste 50 ou 65 et plus.

  • mapple a dit:

    À maxime: Les cies changent souvent les forfaits..et jamais pour se faire mal *Tousse* Monopole *tousse. J’avais un forfait à 55$/mois chez Telus et pour plusieurs raisons (ex: me charger des appels au Kirghizistan à 800$..), j’ai lâcher Telus. Ceci étant, vu que mon compte est encore ouvert, le 55$/mois est applicable.

  • Maxime a dit:

    mapple: Oui je sais qu’il changent souvent les forfaits et les clients abonné comme moi gardent leur forfaits actuel. C’est juste que le plus bas forfait est lui de 50$ et il a plusieurs options de moins que lui de 55$. Le monde qui veulent c’est options doit prendre celui de 60$ donc le 55 reste une des meilleurs offre!

    J’avais aussi Telus auparavant j’ai fait transféré mon contrat pour avoir la paix pour différente raisons.

    Telus il t’ont chargé 800$ de frais téléphone au Kirghizistan?? C’est une vrai joke oh les voleurs! J’imagine que tu a pas fait ses appels. J’espère également que tu a pas payé cela ? Lâcher Telus pour cette raison est très acceptable lol.

  • Nicolas a dit:

    wewewi: je ne sais pas de quelle région que tu parles, mais en Abitibi, ça fait depuis au moins 2005 que le numérique est arrivé. (j’ai pas la date exacte!)

  • mapple a dit:

    Je ne pouvais pas placer exactement le Kirghizistan sur une map…ça donne une idée O_o

  • wewewi a dit:

    @Nicolas; Toi même, je me demande dans quelle communauté futuriste tu peux bien habiter en Abitibi, pour passer au numérique alors que le moindre 32″ 720p devait couter 1000$ sinon plus; wow.

    C’est hot, parce qu’à Rouyn/Val D’Or, ça semble avoir été en même temps que les autres:

    http://telenumerique.gc.ca/fra/1298735857291/1298735857317
    C’est le site officiel du CRTC.. et on y découvre qu’en Gaspésie, au Lac St Jean, sur la côte-nord, le nord de l’Ontario, etc; le passage au numérique se fait sur une base VOLONTAIRE.

    ..Les fréquences ne sont donc pas « vacantes » et prêtes à être revendues…

  • bob a dit:

    la question n’est pas de savoir si la transition au numérique a été faite mais bien s’il reste des postes en haut de 51

  • Maxime Johnson (author) a dit:

    @Nicolas: je faisais référence au passage à la télé numérique pour les stations qui diffusent par ondes hertziennes, à ne pas confondre avec le câble numérique.

    @Wewewi: il n’y a qu’une seule station problématique en fait, celle de Lac-Etchemin, qui diffuse « à puissance réduite » sur le canal 55. Comme le dis Bob, ce ne sont que les canaux en haut de 51 qui sont problématiques.

    J’ignore quel impact cela aura (peut-être aucun, s’ils décident de passer au numérique en 2012), mais bon, je suis pas mal convaincu que Rogers, Telus et Bell ne retarderont pas leurs réseaux pour Lac-Etchemin non plus!

  • Nicolas a dit:

    Wewewi et Maxime: mon erreur, je n’avais pas pensé au numérique hertiens! trop habitué au câble faut croire!

Laissez un commentaire!

Ou commentez sur votre propre site avec le rétrolien.

Vous pouvez utiliser ces balises:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce blogue supporte Gravatar. Pour obtenir votre avatar, enregistrez-vous à Gravatar.

©2009-2013 Maxime Johnson - Tous droits réservés.
Les annonceurs qui désirent afficher leur bannière publicitaire sur notre site Internet peuvent communiquer avec notre maison de représentation publicitaires ATEDRA.COM. Contactez-les en téléphonant au 514-448-2236 ou sur www.atedra.com