Techno » Économie

3,38 milliards de bénéfices pour Apple

Publié par Maxime Johnson le 26 janvier 2010Un commentaire

apple-logo2

Le dernier trimestre de l’excercice financier 2009 a été le plus lucratif de l’histoire d’Apple, selon ce que la compagnie a annoncé hier à ses investisseurs. 3,38 milliards de dollars de bénéfices en un seul trimestre, c’est quand même pas mal!

Les raisons de ces bénéfices: 3,36 millions d’ordinateurs Macintosh vendus (une augmentation de 33% par rapport à l’année précédente), 8,7 millions d’iPhone, 21 millions d’iPod (une diminution de 8% par rapport à l’an dernier) et de nouvelles normes comptables.

Fait intéressant, 58% des ventes d’Apple viennent de l’international, ce qui laisse quand même un gros 42% pour le marché américain. Voici ce qu’Apple avait à dire sur le sujet (en passant, notez le passage où Steve Jobs parle d’ «un nouveau produit majeur dont nous sommes vraiment enthousiastes». La tablette approche!):

CUPERTINO (Californie) – Le 25 janvier 2010 – AppleMD a annoncé aujourd’hui les résultats financiers du premier trimestre de son exercice 2010 prenant fin le 26 décembre 2009. Pour ce trimestre, l’entreprise a enregistré des recettes de 15,68 milliards de dollars et un bénéfice trimestriel net de 3,38 milliards de dollars ou de 3,67 $ par action diluée, comparativement à des recettes de 11,88 milliards de dollars et à un bénéfice trimestriel net de 2,26 milliards de dollars ou de 2,50 $ par action diluée, à la même période l’an dernier. La marge bénéficiaire brute a atteint 40,9 %, en hausse par rapport à la marge de 37,9 % réalisée au même trimestre de l’exercice précédent. Sur le plan international, les ventes ont représenté 58 % du chiffre d’affaires trimestriel.

Apple a vendu 3,36 millions d’ordinateurs MacintoshMD pendant ce trimestre, une augmentation de 33 % comparativement au même trimestre de l’exercice précédent. Apple a également vendu 8,7 millions d’iPhone pendant ce trimestre, une augmentation de 100 % par rapport à la même période l’an dernier. L’entreprise a vendu 21 millions d’iPod durant le trimestre, ce qui représente une diminution de 8 % comparativement au même point de l’exercice précédent.

Durant ce trimestre, Apple a dû adopter les normes comptables* établies par le Financial Accounting Standards Board portant sur la comptabilisation de certains produits. L’adoption de ces nouvelles normes a changé de façon significative la façon dont l’entreprise comptabilise certains articles, notamment la vente de ses iPhoneMD et de ses modules Apple TVMD.

« Si vous annualisez nos revenus trimestriels, il est surprenant de voir qu’Apple est à présent une entreprise qui réalise plus de 50 milliards de dollars par an, a déclaré Steve Jobs, chef de la direction d’Apple. Et les nouveaux produits prévus pour cette année sont géniaux, à commencer par un nouveau produit majeur dont nous sommes vraiment enthousiastes. »

« Nous sommes fiers d’avoir engrangé 5,8 milliards de dollars au cours de ce trimestre, a annoncé pour sa part Peter Oppenheimer, directeur financier d’Apple. En ce qui concerne le deuxième trimestre de l’exercice 2010, nous anticipons des recettes d’environs 11,0 à 11,4 milliards de dollars et des gains d’environ 2,06 à 2,18 $ par action diluée. »

Apple a fait appel à QuickTimeMD, sa technologie normalisée qui permet la diffusion en direct et sur demande de contenus audio et vidéo, pour assurer la diffusion de la conférence téléphonique relative aux résultats financiers de son premier trimestre de l’exercice 2010. La diffusion Web aura lieu à 14 h (HNP), le 25 janvier 2009. Le public peut prendre connaissance de cette diffusion en différé à l’adresse www.apple.com/quicktime/qtv/earningsq110/pendant environ deux semaines par la suite.

Adoption rétroactive des normes comptables modifiées

Le 23 septembre 2009, le Financial Accounting Standards Board a ratifié le Emerging Issues Task Force (EITF) 08-1 et le EITF 09-3, visant à mettre à jour les normes comptables ASU 2009-13 et ASU 2009-14. Apple se devait d’adopter ces nouvelles comptables d’ici le premier trimestre de l’exercice 2011. Apple a toutefois décidé de les adopter au cours du premier trimestre de l’exercice 2010, comme l’indique le rapport trimestriel dans la formule 10-Q relative au trimestre clos le 26 décembre 2009, déposé auprès de la SEC le 25 janvier 2010. L’entreprise a également rempli une formule 10-K/A pour modifier sa formule 10-K relative à l’exercice financier clos le 26 septembre 2009 dans le seul but de refléter l’adoption rétroactive des nouvelles normes comptables pour les périodes figurant au rapport. De plus, Apple a rempli la formule 8-K qui contient certains plans financiers trimestriels reflétant l’incidence de l’adoption rétroactive des nouvelles normes comptables et rapprochant l’application des anciens et des nouveaux principes comptables aux résultats chronologiques, aux bilans, aux rentrées de fonds provenant de l’exploitation, aux produits comptabilisés d’avance et aux données globales. Ces plans financiers sont également affichés sur le site de l’entreprise au http://www.apple.com/investor.

Les nouveaux principes comptables forcent l’entreprise à reconnaître pratiquement tous les revenus et les coûts incorporables des iPhone et des modules Apple TV lorsque ces produits sont livrés aux clients. Selon les anciennes normes comptables, l’entreprise devait tenir compte des ventes d’iPhone et d’Apple TV en utilisant la comptabilité par abonnement étant donné que l’entreprise pourrait fournir gratuitement des caractéristiques et des mises à niveau aux utilisateurs. En vertu de la comptabilité par abonnement, le montant des recettes et du coût des marchandises vendues pour iPhone et Apple TV étaient reporté au moment de la vente de ces produits en ligne droite pour leur durée économique estimée. Cela a entraîné le report significatif de recettes et de coûts incorporables liés aux iPhone et Apple TV.

Apple ayant commencé à vendre les produits iPhone et Apple TV au cours de l’exercice 2007, elle a du adopter les nouveaux principes comptables de manière rétroactive comme si ces nouveaux principes étaient appliqués à toutes les périodes antérieures. Par conséquent, les résultats financiers pour chacun des trimestres de l’exercice 2007 à l’exercice 2009 ont fait l’objet d’une révision. Apple croit que l’adoption rétroactive donne aux analystes et aux investisseurs un meilleur portrait financier et reflète mieux le rendement d’affaires sous-jacent.

Pour de plus amples renseignements, reportez-vous à la Note explicative sous la Révision 1 de son rapport annuel sur la formule 10-K pour l’exercice clos le 26 septembre 2009.

Le présent communiqué contient, sans s’y limiter, des énoncés de nature prévisionnelle à l’égard du chiffre d’affaires et du bénéfice par action anticipés de l’entreprise. Une part de risque et d’incertitude y est par conséquent rattachée et les résultats réels peuvent être différents de ceux prévus.

Les incertitudes et risques comprennent notamment, mais sans s’y limiter, les incidences des facteurs concurrentiels et économiques et des réactions subséquentes de l’Entreprise sur les décisions d’achat des produits de l’Entreprise par les particuliers et les entreprises; les pressions continues de la concurrence, la capacité de l’Entreprise de livrer à temps de nouveaux programmes, produits et innovations technologiques, et de susciter la demande des consommateurs à leur égard; l’impact que la migration des produits, l’évolution du prix des produits, ou une combinaison des deux, ainsi que l’augmentation du coût des composants pourraient avoir sur la marge bénéficiaire de l’Entreprise; le risque d’accumulation des stocks du fait que l’Entreprise doit commander ou s’engager à commander des éléments de produits préalablement aux commandes de la clientèle, l’accès continu selon des modalités acceptables ou autrement à certains services et composants indispensables que l’Entreprise se procure actuellement auprès de fournisseurs uniques ou peu nombreux, les incidences quantitatives, qualitatives et monétaires sur les produits fabriqués ou les services rendus que peut avoir la dépendance de l’Entreprise à l’égard de fournisseurs externes de services de fabrication et de logistique, la dépendance de l’Entreprise pour son approvisionnement en contenu numérique et en applications auprès d’entreprises tierces; l’incidence possible de la découverte que l’Entreprise a violé les droits de propriété intellectuelle de tiers; la dépendance de l’Entreprise à l’égard des performances des distributeurs et revendeurs des produits de l’Entreprise; l’effet que des problèmes de qualité des produits pourraient avoir sur les ventes et les bénéfices d’exploitation de l’Entreprise; la dépendance de l’Entreprise à l’égard d’un fournisseur de services exclusif dans certains pays pour son iPhone; les risques de perturbation des affaires imputables à des actes terroristes et à des conflits armés, à des problèmes de santé publique et à d’autres situations qui pourraient entraver les approvisionnements et les livraisons ainsi qu’un fléchissement de la demande; la possibilité de poursuites et de mesures coercitives de la part du comité spécial du conseil d’administration et de la refonte des états financiers consolidés de l’Entreprise; et les résultats défavorables de poursuites. De plus amples renseignements sur les facteurs potentiels susceptibles d’influer sur les résultats financiers de l’Entreprise figurent périodiquement dans les rapports que l’Entreprise est appelée à déposer auprès de la Security Exchange Commission (SEC), notamment dans la formule 10-K relative à l’exercice financier clos le 26 septembre 2009 et dans la formule 10-Q relative au trimestre clos le 26 décembre 2009, qui seront déposées auprès de la SEC. Apple décline toute obligation de mettre à jour toute déclaration prospective ou tout renseignement, qui fait mention des dates.




Un commentaire »

  • iPhone | Lexique Informatique a dit:

    [...] ↑ 3,38 milliards de bénéfices pour Apple [archive] - MaximeJohnson.com. [...]

Laissez un commentaire!

Ou commentez sur votre propre site avec le rétrolien.

Vous pouvez utiliser ces balises:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Ce blogue supporte Gravatar. Pour obtenir votre avatar, enregistrez-vous à Gravatar.

©2009-2013 Maxime Johnson - Tous droits réservés.
Les annonceurs qui désirent afficher leur bannière publicitaire sur notre site Internet peuvent communiquer avec notre maison de représentation publicitaires ATEDRA.COM. Contactez-les en téléphonant au 514-448-2236 ou sur www.atedra.com